Vers nouveaux horizons – le commencement d’un projet

Les fondateurs du projet campus vivant'e au Maroc sont Haddou Mouzoun et Stefanie Tapal-Mouzoun (Itto de son nom Berbère).

Haddou Mouzoun est Berbère de la vallée des Aït Bouguemez. Il a grandi et a été à l’école dans la vallée avant de rejoindre l’école des guides de montagne à Tabant. Son diplôme en poche il travailla en tant que guide et rencontra Stefanie. 
Après leur mariage ils allèrent vivre en Allemagne où il y apprit la langue et la culture.
En 2004 ils décidèrent de revenir s’installer au Maroc où il travailla pour des agences de trekking comme guide en montagne et désert et organisa des excursions et treks dans tout le Maroc.

Stefanie Tapal-Mouzoun est née en Allemagne du Sud où elle a grandie. C’est lors d’un stage de fins d’études d'architecture d'intérieur qu’elle réalisa au Maroc, qu’elle tomba amoureuse du pays et qu’elle rencontra Haddou. 
Après leur retour d’Allemagne et l’accouchement de leur premier fils, c’est alors qu’ils décidèrent de s’installer dans la vallée natale d’Haddou, dans les Aït Bouguemez. 
Itto s’occupa du secrétariat de l’agence dans sa maison des Aït Bouguemez.
Mais depuis 2009 Itto décida de se consavrer à plein temps à son rôle de maman et au développement du projet de l’école.

Les deux vivent avec leurs quatre enfants au coeur des Aït Bouguemez dans leur maison en pisé, la méthode de construction traditionnelle. 
Ils participent activement à la vie ainsi qu'à des projets de développement dans la vallée et soutiennent activement les différentes coopératives et associations locales. 

C’est au cours d’un voyage culturel de l’école Scuola Vivante en mai 2007 au Maroc, pendant lequel Itto et Haddou ont été les guides du groupe, qu’élèves et professeurs furent touchés par le Maroc et la vallée. 
De retour en Suisse un échange commença avec Haddou et Itto. Itto souhaitait faire l’école à la maison pour ses enfants et fut séduite par les principes de la Scuola Vivante.
C’est ainsi que germa l’idée de créer une école dans les Aït Bouguemez sur les mêmes principes que la Scuola Vivante à Buchs - Une école, dans un dialogue interculturel et interreligieux - Une école holistique, pour les enfants et les jeunes isolés de la vallée bérbère.

Le but de l'école et du campus vivant'e est d’offrir une formation globale en s’imprégnant de la culture et la langue locale avec une ouverture sur le monde. 
Un lieu d'éducation et de développement qui encourage les élèves et prend en main les problèmes en allant de l’avant.

En été 2008, Itto se rend en Suisse pour se rendre compte sur le terrain du concept de la Scuola Vivante et commenca à imaginer un concept pour la vallée.
Le projet se concrétise et en novembre 2008 lorsqu’un groupe composée de huit élèves, la directrice d'école Suisse Veronika Müller Mäder et le professeur Cécile Damien se rendent une semaine au Maroc. Le but de ce voyage consiste à se faire une image de la situation dans la vallée : 
De faire le point sur les besoins réels, sur le mode de formation existant dans la vallée, sur les problèmes actuels… 
De retour en Suisse la recherche de donateurs est lancée par les élèves dela Scuola, Itto elabora la structure et Haddou s'occupa des papièrs et démarches administratives au Maroc. 

Pendant ce temps, l’Association « Les Nomad’In » est créé dans le but de soutenir les habitants de la Vallée des Aït Bouguemez et surtout le projet de l’école vivante auquel elle aida avec des dons du matériel.  

Trois ans après la première rencontre avec la Scuola Vivante, le projet se développa continuellement et ouvra en septembre 2010 ses portes avec une petite école primaire et seize élèves, avec un concept de pédagogie moderne et des offres de temps libre publique pour enfants et jeunes. 

 

 

Haddou et Itto souhaitent permettre à un maximum de personnes dans la vallée de s’ouvrir vers le monde tout en préservant leurs valeurs et leurs traditions. 

« Nous souhaitons un endroit de rencontre, de formation, d’encouragement et de développement. 
Un endroit qui veille sur les coutumes et les traditions de la vallée et de ses habitants. 
Un endroit qui favorise l'échange interculturel et s'ouvre sur le monde et de nouveaux possibilités. »