Vers de nouveaux horizons – le commencement d’un projet

Les initiateurs et fondateurs du campus vivant sont: Haddou Mouzoun et Stefanie Tapal-Mouzoun. Haddou Mouzoun est berbère de la vallée d'Ait Bouguemez. Il a passé son enfance et sa scolarité là-bas et a été formé à l’école de guides de montagne située dans la vallée. Stefanie Tapal-Mouzoun (Itto, comme on l'appelle ici) est née et a grandi dans le sud de l'Allemagne où elle a terminé ses études en design d'intérieur. Tous deux vivent ensemble depuis 2005 au cœur d’Ait Bouguemez, rejoints au fil des années par leurs cinq enfants. Ils participent activement à la vie tribale ainsi qu'aux projets de développement dans la vallée et promeuvent un mode de vie durable et les préoccupations sociales des Berbères.

Les maigres réalités des écoles locales ont amené les fondateurs Stefanie-Itto et Haddou à manifester leur volonté de renforcer les possibilités d’éducation dans la vallée:

  • En raison du manque de formation des enseignants de l'État et des infrastructures minimalistes, l'école publique n'offre souvent qu'une qualité d’enseignement très médiocre.
  • Les enfants ayant une déficience physique n'ont pas leur place dans ce système scolaire et ne sont généralement pas ou insuffisamment scolarisés.
  • Le programme marocain est très adapté aux besoins des écoliers de la ville. Cependant, dans les zones rurales, telles que les Aït Bouguemez, leur cadre de vie est complètement différent. Par exemple, un dialecte berbère traditionnel est parlé ici - à l'école, par contre, toutes les leçons sont enseignées en arabe, la langue nationale principale, dès le premier jour d'école.
  • Les enfants de la campagne n'ont aucun accès à l'écriture dans leur vie familiale et sociale quotidienne, les familles y vivent dans des conditions très simples et originales sans livres, papier, matériel d'écriture ou autres outils de travail. De nombreux parents, en particulier les mères, sont analphabètes et n'ont pas fréquenté l'école ou ne l'ont fait que pendant une courte période.
  • L'égalité des chances et de bonnes conditions d'apprentissage sont la quintessence d'une éducation valable, durable et axée sur les enfants. L'absence de cette éducation et donc de la possibilité de développer des personnes confiantes, compétentes et engagées n'ouvre aucune perspective de vie et de travail auto-déterminé dans le pays d'origine. Les conséquences sont le chômage, l'émigration, la frustration. C’est à partir de cela que la motivation principale du couple fondateur a été d’améliorer cette situation.

 

L'école vivante se pose


Heureusement, en 2007, Itto et Haddou ont servi de guide à l’école privée suisse "Scuola Vivante Buchs" lors d’un voyage scolaire dans le pays. De cette rencontre est née une grande sympathie mutuelle et un contact amical. Cela a conduit à l'idée d'une opportunité éducative alternative pour les enfants et les adolescents d'Aït Bouguemez, avec les questions fondamentales suivantes:

  • Comment créer de meilleures conditions d'apprentissage?
  • Comment donner des connaissances aux enfants sans perturber leur vie de famille?
  • Comment les préparer avec sensibilité à des conditions de vie en constante évolution tout en les renforçant dans leurs racines traditionnelles et leur amour de leur patrie?
  • Comment créer de nouvelles opportunités et offrir des opportunités futures meilleures et plus globales?
  • Comment permettre une éducation individuelle, créative et inclusive qui ouvre de nouveaux horizons et favorise les talents personnels?

 

La fondation du campus de l'éducation a été posée avec l'ouverture de l'école vivante en 2010. Depuis lors, le campus vivant'e continue d'évoluer.

 

 

Haddou et Itto souhaitent permettre à un maximum de personnes dans la vallée de s’ouvrir vers le monde tout en préservant leurs valeurs et leurs traditions. 

« Nous souhaitons un endroit de rencontre, de formation, d’encouragement et de développement. 
Un endroit qui veille sur les coutumes et les traditions de la vallée et de ses habitants. 
Un endroit qui favorise l'échange interculturel et s'ouvre sur le monde et de nouveaux possibilités. »